Règlementation

2016, une année de croissance dans le secteur du bâtiment

croissance secteur bâtiment

Au regard de la faible croissance de l’économie à l’échelle nationale, le secteur du bâtiment fait figure de bon élève et tire la croissance du pays vers le haut. Si l’année 2016 a favorisé la hausse de la construction, elle a également révélé des fragilités structurelles dans le secteur qui pourraient faire surface en 2017. Bilan 2016 de l’activité du bâtiment et perspectives pour 2017.

croissance du secteur du bâtiment

Secteur du bâtiment : une croissance soutenue par la construction neuve

Avec + 3,7 % de croissance, le secteur du bâtiment a soutenu cette année l’économie belge qui elle, n’a progressé que de + 1,2 % en 2016. Fort de cette progression, le secteur a stabilisé l’emploi après une diminution constante de près de 20 000 salariés entre le quatrième trimestre 2011 et le troisième trimestre 2015.

Le logement neuf a été le marché le plus impacté par le durcissement au 1er janvier 2016 des exigences de la réglementation sur la Performance Énergétique des Bâtiments (PEB). En Région wallonne, celle-ci a été appliquée à l’ensemble des bâtiments subissant des travaux de construction, reconstruction et transformation liés à un permis d’urbanisme.

Des demandes de chantiers ont ainsi été déposées fin 2015 – profitant des derniers mois avant l’entrée en vigueur de la loi – et ont été autorisées au cours du 1er trimestre 2016, venant gonfler artificiellement les chiffres du nombre de logements autorisés dans tout le pays.

Une analyse détaillée des autorisations sur les trois premiers trimestres de 2016 confirme ce constat et révèle que le nombre d’autorisations est plus stable pour les deux derniers trimestres de l’année. L’augmentation du nombre de logements autorisés a directement impacté la construction de logements neufs qui a progressé de + 5 à 6 % en 2016 dans l’ensemble du pays.

L’activité de rénovation a connu, quant à elle, une belle progression de + 3 % en 2016 avec les demandes « post-attentats » qui ont fait grossir les carnets de commande des professionnels.

⟡ [Infographie] Les Belges et la rénovation ⟡

Des incertitudes pour la croissance en 2017

En 2017, l’évolution du secteur de la construction, et particulièrement du logement neuf, devrait être impactée négativement par la disparition de l’effet PEB enregistré. Elle bénéficiera néanmoins de :

  • la diminution du chômage ;
  • l’accroissement du revenu disponible des ménages ;
  • la gestion des coûts de construction ;
  • le faible niveau des taux hypothécaires.

La construction de logements neufs devrait ainsi afficher une petite progression de + 1 % en 2017.

Par ailleurs, la disparition de la demande « post-attentats » devrait provoquer un contrecoup sur l’activité de rénovation qui pourrait croître que de + 1 % en 2017.

croissance du secteur du bâtiment

Si la construction affiche une belle progression en 2016 devant l’économie nationale, elle pourrait marquer le pas en 2017 avec la suppression de l’effet PEB. Les politiques gouvernementales de soutien au secteur du bâtiment pourraient toutefois offrir un cadre de stabilité pâtissant de plus en plus de la concurrence étrangère.

Source de l’image à la Une : Flickr (Gary J. Wood) 

Commenter

Cliquez pour ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *